Nos coordonnées

Association Dupuytren

Mémoire Vivante

Mairie

87260 Pierre-Buffière

 

admv.antone@gmail.com

www.as-dupuytren-mv.fr

 

Pour toutes questions ou suggestions

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Notre action

A la fin de l'hiver et dès que la météo est favorable nous sommes sur le site de la villa d'Antone le samedi matin pour l'entretien des vestiges.

Hors la période hivernale où le site est en partie bâché et enfoui sous les feuilles mortes, il reste sept mois d'avril à octobre pour découvrir les vestiges de la Villa d'Antone. Si notre activité archéologique vous intéresse, si vous souhaitez vous joindre à nous, vous pouvez nous rencontrer sur le site tous les samedis matin.

L'équipe au travail sera heureuse de vous accueillir.

Actualités

Meilleurs voeux 2017

 

 

33ème Journées Européennes du Patrimoine

17 et 18 septembre

Site gallo-romain de la Villa d'Antone

 

 

Exposition sur le site
gallo-romain d'Antone

Office de Tourisme de Pierre-Buffière

Juillet/août 2016

 

 

Nouvelle rubrique toponymie

 

Journées du Patrimoine 2015

 

 

Exposition de la villa d'Antone à la galerie marchande Leclerc Z.I. nord Limoges

 

Les 10 ans de l'Atelier Musée de la Terre

 

Visite du site gallo-romain de Chassenon

 

Visite de Guy Lintz à la Villa d'Antone

 

Visite de Monsieur Dussot ingénieur de la DRAC à la Villa d'Antone

 

Visite à la villa d'Antone des Gallo-romains de la Chapelle-Montbrandeix

 

Signature de la convention entre la mairie de Pierre-Buffière et l'association Dupuytren Mémoire Vivante

 

Villa d'Antone 2013, une année très active

Association Dupuytren Mémoire Vivante
Association Dupuytren Mémoire Vivante

La Villa d'Antone

Vase sigilé trouvé sur le site lors des premières fouilles en 1936

     Sur un plateau qui domine les vallées de la Briance et du Blanzou face à Pierre Buffière les vestiges gallo romains de la Villa d'Antone émergent du passé au fur et à mesure de l'avancée des travaux entrepris par les bénévoles de l'Association Dupuytren Mémoire Vivante.

Ce site est né il y a 2000 ans au cours du premier siècle
de l'ère chrétienne. Le pays vit alors dans la paix sous la dynastie des Antonins,

c'est la PAX ROMANA, elle va durer trois siècles.

Les thermes

     Actuellement nous pouvons découvrir les vestiges de la Villa grâce au travail des bénévoles de l'association mais également par l'implication de la DRAC qui apporte son expertise, oriente et contrôle les travaux.
      La Villa d' Antone est un très vaste domaine bâti.

Il comprend plusieurs parties :

    1.  Sur la partie dite “PARS RUSTICA“, en haut du plateau, se trouvent les vestiges d'une enfilade de petites pièces ; là travaillaient et étaient logés les serviteurs. Des fragments de verres de cette époque y ont été trouvés, ils tendent à prouver l'existence d'ouvertures dotées de vitraux sinon de vitres. Dans le premier tiers bâti se situait une salle hypocauste pour produire de la chaleur.

    2.  La partie dite “PARS URBANA“, en dessous, était l'espace consacré à la vie des maîtres. Là étaient bâtis les thermes, il ne s'agissait pas de thermes publics, nombreux à cette époque mais de thermes privés destinés au propriétaire de la Villa. On y retrouvait une salle hypocauste, des vestiaires, une salle froide, une salle chaude et la partie piscine et bains.

Autant d'équipements attestant de l'importance du Domaine.

Le Nymphée

    Le Nymphée aurait assuré le lien avec les dieux. C'était une construction circulaire, le centre était un bassin orné semble-t-il de marbre et de serpentine et surmonté de colonnes et de statues de nymphes.

     Autour du bassin il y avait un second bassin en couronne orné lui aussi.

Il semblerait que les résidents se retrouvaient là pour discuter, faire leurs ablutions et obtenir la faveur des dieux par l'intermédiaire des nymphes.

Le grand égout

Petit caniveau

L'aqueduc et le puits carré

    La maîtrise de l'eau est aussi une des caractéristiques de la période gallo romaine, représentée encore de nos jours par de magnifiques ouvrages, le plus connu étant le Pont du Gard, mais la Villa d' Antone est à son niveau une excellente illustration de ce qu'était la gestion de l'eau dans l'habitat au quotidien.

     Les sources étaient captées directement ou via des puits. Nous avons ici plusieurs exemples en particulier le puits rond près des thermes et le puits carré non loin du nymphée. L'eau était canalisée dans des aqueducs suffisamment hauts pour permettre à un homme d'y pénétrer pour en assurer l'entretien. Nous pouvons observer l'entrée d'une telle structure au centre du site.

     Les eaux étaient aussi collectées par des caniveaux dallés et couverts. L'évacuation se faisait vers un grand égout réceptacle de toutes les eaux de la Villa. 

      Le MUR est un témoin du génie de ces bâtisseurs, long de 24 m, haut de 4 m, épais de plus 2 m à la base et de 1,80 m au sommet. Il est dans un remarquable état de conservation, en bien des endroits le mortier est intact, et depuis 2000 ans il soutient la terrasse sur laquelle a été édifiée la Villa d' Antone.  

Le grand mur
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Dupuytren Mémoire Vivante